Rentrée saison 2019 – 2020

C’est bientôt la rentrée et vous n’avez toujours pas choisi de sport ou autres activités, pousser la porte du gymnase Jehan Buhan (nous nous entrainons dans la partie handball/basketball) au Bouscat (33) et venez croiser le fer avec nos mousquetaires, pirates, spadassins, chevaliers, combattants et autres bretteurs de l’association FLM, le mardi et jeudi soir à partir de 19h30

A très bientôt

Laissez vous tenter et venez participer à l’aventure. Entrainement 2 fois par semaine.

Xeme Festival de Capes et d’Epées

Fête multiépoques en présence des écrivains Mireille Calmel, Bleuette Diot et Gérard Sansey

Le samedi 3 (10h30-22h30) et dimanche 4 août (10h30-19h30), replongez au cœur de l’Histoire lors du Grand week-end de Cape et d’Epée au fil des époques, du Moyen Age au Grand Siècle.

Au programme :

Dans le parc :
– animations et spectacles du Moyen Age
– artillerie lourde, campement médiéval, lice et combats, joutes équestres etc.

Dans la cour d’Honneur et dans les salles :
– animations et spectacles « Grand Siècle »
– artillerie du Roy, duels d’escrime, initiation à l’escrime, saynètes, parade de fifres et tambours et échoppes d’artisans.

Restauration à la taverne du château dans la basse-cour.

Samedi soir à partir de 19h30 : il est proposé de dîner sur place. Saynètes et spectacle de feu dans la cour d’honneur clôtureront la soirée.

Sans réservation.

Tarif d’entrée

Visite guidée + découverte du parc (livret-jeu pour 4-7 ans / appli. plus de 8 ans et adultes) inclus
5-15 ans : 10 €
à partir de 15 ans : 12,50 €

Joute équestre
Artilleur du Roy
Combat médiéval
Escrime Grand Siècle

La Gerb’Ode 2019

L’image contient peut-être : texte

Pour la 5e année consécutive, les Fines Lames du Médoc vous présenteront le campement du Prince Noir, haut en couleur, le thème de cette 17e édition est axé sur un campement au bord de l’eau.

GERB’ODE 2019 : 
Fête Médiévale Au Château Bardins, Cadaujac
Le château Bardins (appellation Pessac Léognan) sur la commune de Cadaujac/Le Bouscaut, accueille sa 17 e fête médiévale. 
Le Prince Noir séjourne dans le parc du château sur les bords de l’Eau Blanche, avant d’embarquer sur ses navires pour regagner l’Angleterre.
Un grand nombre d’activités éducatives pour la jeunesse sont proposées : fabrication de la monnaie, de la corde, d’armures, atelier de teinture végétale, culinaire, forge, cuir, armure, combat et tir à la hache,…
Vous pourrez grimper aux mâts du voilier … escalade de 11m !
Samedi soir, 8 juin à 19h45, dans la cour du château a lieu le traditionnel banquet médiéval avec spectacle (danses et troubadours, combats à l’épée), animé par la troupe SIKINIS.

Pour fêter cette 17 e année, la Gerb’Ode vous offre de participer le dimanche soir à 19h à une SOIRÉE SPECTACLE autour de la taverne (plateau unique à 8,50€ composé d’un plat chaud avec légumes, un verre de cidre et une crêpe). Animation avec le troubadour Claudio Quadros ainsi que magie et sorcellerie avec les Crapiauds.
Pour réserver votre repas : https://gerbode.fr/banquet
Tout au long du week- end, taverne et crêperie sont ouvertes autour de spectacles permanents.

Rejoignez-nous sur gerbode.fr pour connaître l’ensemble du programme, à communiquer à l’ensemble de votre entourage !
RÉSERVEZ VOTRE WEEK-END
Ouverture des portes Samedi 8 juin dès 10 – Dimanche 9 juin dès 10h soirées les samedi 8 & dimanche 9 Juin
@lagerbode
Gerbode.fr
06 63 53 70 90
https://www.facebook.com/events/2332731820338386/?ti=cl

Balade des 7 Ports

Avril 2019

  • Balades des 7 Ports : Démonstrations et initiations Escrime Grands Siècles
    Retrouvez les Fines Lames du Médoc le 28 avril 2019  au Port de la Hume à Gujan-Mestras pour des combats d’escrimes de spectacle et pourquoi pas essayer !
http://lebassindespetits.fr/event/balade-des-7-ports-a-gujan/?fbclid=IwAR34EHldH3mQ9triiH969RdRJhby4E7dT3QplbqPxF30b9Z97LjfvVSNQ6I
http://lebassindespetits.fr/event/balade-des-7-ports-a-gujan/?fbclid=IwAR34EHldH3mQ9triiH969RdRJhby4E7dT3QplbqPxF30b9Z97LjfvVSNQ6I

Stage Escrime Artistique 3-4 Novembre 2018 sur Bordeaux

Pour ce 1er stage de la nouvelle saison 2018-2019,  les Fines Lames du Médoc accueilleront Julien Pennanec’h, prévôt d’arme  FFE .
Il sera chargé de l’encadrement du stage et de dispenser ses bottes secrètes à nos nouveaux bretteurs et de faire souffrir un peu nos confirmés.

Au programme,  perfectionnement du combat à plusieurs avec accentuation sur le rythme,  l’occupation scénique et l’utilisation d’objets non conventionnels.

Pour venir participer à ce stage ouvert au public, il suffit de contacter Isabelle ou François.

Fiche d’inscription Stage 3-4 Novembre 2018

https://julienpennanech.wixsite.com/about/instruction

 

Soirée rencontres-conférences autour de l’archéologie

Les Fines Lames du Médoc vous propose de les retrouver pour une nouvelle Grande Soirée, le vendredi 21 septembre 2018 à partir de 18h30.

Deux conférences y seront présentées. Une par le chercheur, auteur, conférencier belge qui nous fait l’honneur en exclusivité de nous présenter ses travaux afférents à la sortie de son essai : Les Artéfacts Romains Décodés.
Il nous livrera une méthode de lecture des symboles ou idéogrammes dont la forme, les couleurs, nous révèlent un sens particulier. Loin de ne représenter qu’un aspect décoratif ces motifs nous ouvrent vers bien d’autres réalités oubliées dans les tumultes de notre Histoire !

Puis en deuxième partie de soirée, la conférence animée de concert par Mme Bleuette Diot, historienne, essayiste, conférencière complété par M Fabrice Bianchin, auteur, chercheur, conférencier. Ils nous emporteront vers les mystères opaques de nos Origines !

Sans omettre en tout début de soirée, des démonstrations de saynètes d’escrime d’art, présentée par l’excellente association des Fines Lames Du Médoc.

Des auteurs de notre région seront également présents afin de vous présenter leurs ouvrages. Une soirée culturelle pour une rentrée dynamique et instructive par excellence !
Nous vous attendons pour animer des débats exaltés auprès de chercheurs passionnés ! Nous seront enchantés de vous y accueillir, soirée ouverte à tous !

Rentrée 2018

Rentrée Grand Siècle et Combat médiéval le 11 Septembre 2018. Aux armes !
A chacun ses envies, à chacun ses tenues.

PS: vous avez manqué la rentrée ? Pas de panique, vous pouvez-venir en tenue sportive à n’importe quel cours du mois de septembre.   😉

Le château de Sully-sur-Loire et les Heures Historiques

Rares sont les châteaux qui subirent autant de modifications architecturales que celui de Sully-sur-Loire. On fit état des premières traces du château en 1102, il était alors un poste de défense sur la rive gauche de la Loire. 

En 1218, Philippe Auguste profita d’un désaccord entre le seigneur des lieux et l’évêque pour s’emparer brièvement de la place et édifier une imposante tour cylindrique, malheureusement disparue.

Après une crue dévastatrice en 1363, le château changea de famille au nom du mariage de l’unique héritière avec Guy de La Trémoïlle. Ce dernier se lança dans un grand chantier de rénovation et demanda à l’architecte du roi et du Louvre, Raymond du Temple, d’établir de nouveaux plans. Il commanda notamment les travaux du donjon, à la fois destiné à défendre le pont sur la Loire mais également à recevoir le beau monde, lors des somptueuses fêtes données par le seigneur. Les guerres de Religion affectèrent grandement la place, la laissant ensuite à l’abandon.

Fort heureusement, le château fut acheté et sauvé en 1602 par Maximilien de Béthune, alors ministre d’Henri IV.

Dès lors et durant quatre siècles, le château resta dans la même famille. Le grand Sully, comme on le nommait, se lança dans une importante campagne de travaux tant au niveau des intérieurs Renaissance que des extérieurs en créant notamment le parc attenant. On construisit également la tour d’artillerie, reliée au château par deux galeries couvertes tandis qu’une troisième menait du donjon au petit château : ainsi, pour la première fois, l’enceinte était entièrement close.

À partir du XVIIIème siècle, le château de Sully-sur-Loire fut l’objet de maintes destructions et reconstructions modifiant tour à tour son allure, il perdit de nombreux bâtiments mais en gagna de nouveaux tel le somptueux corps de logis. Le XXème siècle fut également celui des grands changements architecturaux. On recoiffa les sommets des tours orientales avant qu’un terrible incendie ne détruise l’aile construite au XVIIIème siècle. Il fut classé Monument historique en 1928, néanmoins la Seconde Guerre mondiale n’épargna pas ses ouvrages. Le département du Loiret acquiert le site en 1962 et entreprend depuis lors de nombreux travaux de restauration.

Malgré son histoire rocambolesque, le château a su préserver ses trésors : le chemin de ronde, une Tenture de Psyché, une charpente en berceau datant du XIVème siècle, ses appartements meublés ainsi que le tombeau du célèbre Sully.

Les 4 grandes familles qui furent propriétaires du château de Sully-sur-Loire : Maison de Sully, Maison de Blois-Champagne, Maison de la Trémoille, Maison de Béthune

Les visiteurs célèbres du château :

Jeanne d’Arc s’y rendra en 1429 et 1430 pour voir le roi Charles VII séjournant chez son ami Guy de la Trémoïlle.

Louis XIV, Anne d’Autriche et Mazarin s’y réfugièrent lors de la fronde des Princes en 1652. 

Voltaire vint y trouver asile quand le roi vexé par ses vers l’exila mais il finit par se fâcher aussi avec Le duc de Sully.

Les Heures Historiques : les 19 et 20 mai 2018

Chaque année, vers le mois de mai, une horde de passionnés déboule sur les prairies autour du Château pour un long weekend de reconstitution historique. Ce sont les Heures Historiques de Sully-sur-Loire. De la préhistoire aux temps modernes en passant par les romains et les chevaliers, plus de 1300 personnes mettent leurs plus beaux costumes et replongent les visiteurs dans le passé.  On y croise des marquises et des rois, des centurions, des indiens, des soldats américains ou napoléoniens et tant d’autres apparitions du passé. Hommes, femmes et enfants, tout le monde est sur son 31.

Les campements s’étalent et les artisans travaillent, les combattants se battent et font des démonstrations, les familles vivent le quotidien de la période qu’elles représentent et tout cela dans un soucis de précision et d’historicité. c’est une vraie curiosité pour les férus d’histoire et de belles pierres puisque le château se visite aussi. Les Fines Lames du Médoc y seront présentes cette année avec grand plaisir et un brin d’excitation. Préparer son costume, affiner son personnage, faire la liste des choses à ne pas oublier, planifier le voyage… et tenter de donner aux visiteurs de belles choses à voir, à apprendre et à entendre.

Article écrit par Emmanuelle Zicot

Mary Read, femme pirate

Avant la piraterie

Mary Jane Read est née en 1690 en Angleterre. Avant de vivre de la piraterie, elle a vécu avec sa mère et son frère Willy dont elle empruntera le nom plus tard. Son père, capitaine de la marine, est décédé en mer.

Après le décès de son fils, la mère de Mary va la travestir et lui donner le nom de son défunt fils pour toucher l’argent que la grand-mère versait au garçon. La supercherie marche et la grand-mère continue de donner de l’argent en pensant qu’il s’agit de son petit-fils.

Grâce à ce déguisement et cette fausse identité d’homme, Mary/Willy Read trouve facilement du travail. D’abord en temps que valet de pied, puis elle se fait enrôler dans l’armée britannique.

Là-bas, elle y rencontre un homme avec qui elle se marie et ouvre l’auberge des Trois Fers à Cheval à Breda, en Hollande. Il mourra, ce qui entraînera la faillite de l’auberge.

Elle renfile alors ses vêtements d’homme et s’enrôle sur un navire marchand toujours sous le nom de son frère.

Mary devient pirate

Le bateau de marchand est pris par des pirates, Mary les rejoint.  En 1718, elle devient corsaire car l’équipage qui l’accompagne accepte le pardon royal et se soumet au gouverneur Woodes Rogers. Mais rapidement l’équipage redevient pirate après une mutinerie.

Rencontre avec Jack Rackham et Anne Bonnie

Elle se fait enrôler par le capitaine Jack Rackham et Anne Bonnie (qui elle aussi se faisait souvent passer pour un homme sous le nom de Adam Bonnie). Poursuivis par la marine britannique, il s’en suit une période de pillages et de meurtres pour elle et ses compagnons.

Une légende dit qu’elle dévoilait son sexe ou sa poitrine avant d’achever un homme pour lui prouver qu’il était également possible d’être tué par une femme.

En 1720, elle, Anne, Jack, ainsi que leur équipage, se font attraper par un certain capitaine Barnet, envoyé par le gouverneur de Jamaïque.

La mort de Mary

Rackham et son équipage sont jugés coupables de piraterie et pendus. Anne et Mary réussissent à échapper à la pendaison car elles sont enceintes. Mary Read meurt en prison en 1721, probablement d’une fausse couche ou de la fièvre jaune.

Article écrit par Éline Sala, membre des FLM